13 min 13 sec : le premier team de formateurs LP3 ont réussi le jeu de balance

David Fiorucci, 24. septembre 2016

Félicitation à Marc Münster (sanu), David Imhof (Ville de Bienne), Céline Martinet (Assura), Pierre Zeender (Piman) et Filippo Tami (Croce Verde).

Ils ont réussi en 13 minutes et 13 secondes à placer les 8 balles dans les trous correspondants et ceci en ayant décidé de prendre une ficelle chacun seulement.

BRAVO!

Survey LP3 360°

David Fiorucci,

Chères formatrices, chers formateurs LP3

En mai et juin 2015, j’ai utilisé le Survey LP3 pour 2 départements de Swiss Life Suisse et un membre de la direction l’a fait pour lui-même. Les résultats sont très convaincants et permettent un développement très ciblé.

Pour chaque candidat, j’ai discuté les résultats dans un débriefing d’env. 60’ (je leur ai donné à ce moment les 2 rapports PDF).

Comme certains peers ou collaborateurs/collaboratrices ne connaissaient pas le modèle LP3, je vous conseille de faire visionner le film LP3 avant que les personnes ne participent au Survey.

Pour se faire vous avez 2 options :

  1. Les personnes peuvent aller sur le site lp3leadership.com et visionner le film (la vidéo). La langue est automatiquement adaptée à celle de l’ordinateur de la personne.
  2. Leur donner le lien direct sur la vidéo (LP3 LEADERSHIP Video):
    FR: http://youtu.be/cS0-sEn2_X8
    DE: http://youtu.be/_3zxfGIar0E
    EN: http://youtu.be/eVnbiMZVXXk
    IT: http://youtu.be/Abqccxqr7qE

Selon moi, la version 1 est la meilleure, car ainsi ils ont également des informations complémentaires.

Merci

David

LP3 Trainer Day 2015, 26 novembre 2015

David Fiorucci,

Chères formatrices, chers formateurs LP3

Le LP3 Trainer Day 2015 aura lieu le jeudi 26 novembre 2015, à Bienne (Suisse).

Horaire probable: 8h30 – 16h00 (ou 15h30 pour nos amis de France)

J’espère que vous avez tous noté cette date dans vos agendas!

Pour ceux qui vont arriver la veille, je peux organiser l’hôtel (soit la Villa Lindenegg ou le Mercure Plazza). Veuillez m’informer au plus vite… ainsi les chambres seront encore vraisemblablement libres.

Le programme de la journée sera en trois parties:

  1. faire connaissance avec les autres formateurs/formatrices (entreprise ou externes) et échanger les expériences dans le cadre LP3
  2. Séquence didactique dans le cadre de la Transformation
  3. Premiers résultats avec le survey LP3 360° et utilisation dans le cadre des programmes de formation Leadership

A bientôt

David

Les deux bonnes questions

David Fiorucci, 11. mars 2015

Il est une situation que nous avons tous rencontré ou il s’agit de prendre une décision qui aura sans nul doute des conséquences majeures sur notre futur, par exemple changer de carrière, déménager, prendre une retraite anticipée, et une foultitude d’autres choix à faire, sans compter les occasions relatives à la vie privée. La grande tradition veut que nous divisions une feuille de papier en deux parties égales et que chaque colonne représente alternativement les + et les – de notre hésitation et que le coté de la balance le plus plein l’emporte. Ce semblant d’analyse s’il a le mérite d’être simple n’en n’est pas moins complètement faux.

En effet en remplissant ces colonnes nous nous mettons dans une posture Post-analytique de soi-même, c’est-à-dire que nous nous mentons à nous même. Chaque réponse sera faite à l’aulne des bénéfices ou pertes supposées dans la projection du résultat de notre décision qui croit-on à ce moment-là n’est pas encore prise. Point de psychologie là-dedans, simple constat de fait ! Essayons ensemble : Dois-je déménager ? Dans la colonne positive il y a fort à parier que nous verrons apparaître tous les avantages liés par leur inverse à ce que nous essayons de quitter : l’espace, le prix, la vue, etc. A contrario dans la colonne négative le remplissage se fera en fonction des contraintes supposées et particulièrement de celles que nous redoutons le plus : temps de vente ou de dénonciation de bail, organisation matérielle, facilités d’habitudes à l’endroit ou nous sommes, voisinage, etc. Ce n’est qu’après cette liste issue de la projection de nos envies et peurs que nous commençons à pondérer chaque item pour en fait faire pencher la balance du côté que nous souhaitions déjà. Il en va de même dans les décisions professionnelles : Dois-je embaucher ? Dois-je investir ? Dois-je grandir et me développer ? Etc.

Il nous semble plus simple en amont de nous poser deux questions essentielles et pourtant fort simples elles aussi !

Qu’est ce qui me tire pour prendre cette décision ?

Qu’est ce qui me retient de prendre cette décision ?

Cela peut paraître une simple altération des + et – mais la différence essentielle réside dans le fait que ces deux questions sont de nature positives avec deux alternatives attractives ! Donc quelque soit la réponse qui sera la vôtre, la décision sera celle qui vous permettra d’optimiser ce qui a donné votre réponse ! Nous pourrions appeler cette méthode : l’élastique décisionnel.

décision conseil

Vous constaterez que vos réponses deviennent bien différentes ! Et qu’elles seront faites en fonction de vos désirs et envies plus que de vos craintes et incertitudes.
Henri Jean Tolone